Make your own free website on Tripod.com

 

Images diverses commentées.


Ce site est en reconstruction complète, certaines pages sont indisponibles ou incomplètes,

merci pour votre compréhension.
 

 

Désolé pour cette image peu visible !! il s'agit de mon olivier (Olea Europea) qui repousse vigoureusement,  il supporte maintenant sont troisième hiver, pourvu que ca dure, ce petit arbre fragile aurait apparement trouvé sa place.

Je le recouvre de foin sur toute sa hauteur, pas bien compliqué pour l'instant. Son écorce éclate assez rapidement a la gélée moyenne de -10C comme dans le cas de son premier hiver. Mais il est reparti du pied sans probleme.

 

J'ai obtenu ce gros Phoenix Canariensis à 40 % de son prix en raison de son état plutot décevant :-) mais je n'achèe pas n'importe quoi quand meme ;-) la lance est parfaite, et le cœur était en bon état, moralité, il vaut mieux faire ses courses après les congés annuels , il a juste souffert d'un manque d'arrosage comme le reste des plantes de leur plante d'ailleur, quand meme un grand merci à Tournesol qui fait pas mal d'effort pour se fournir en palmiers, bananiers et autres...

 

Phoenix Canariensis

Ce petit Phoenix Canariensis bien vivant après les quelques hivers qu'il a déjà subit s'impose lentement entre les capucines, il est seulement protégé par une haie coté ouest et je le recouvre de foin chaque hiver, j'espère qu'il continuera comme ca.

A l'origine ce palmier etait fillé et vivait dans un pot, plongé dans les billes d'argex pendant plusieurs années dans un magasin arreté, je croyais que ca le rendrait justement plus fragile, alors que c'est le seul Phoenix qui se montre tolérant a toutes agressions.

Nos hivers de moins en moins froid mais toujours aussi humides ne lui facilitent pas la tâche. Nous ne sommes pas non plus a l'abris d'un froid exceptionel.

 

 

 Mes semis sont tous en bouteilles, passent une bonne partie de l'hiver au frais, et puis sont progressivement réveillé a partir de février en intérieur chauffé près d'une fenêtre, tout les palmiers qui ont besoin d'un hivernage bénéficient de ce traitement, qui leur est nécessaire pour pouvoir commencer une nouvelle année de végétation.

Ici il y a 2 Jubaea Chilensis et 4 Phoenix Canariensis X Sylvestris.

 

Sur cette photo on vois dans le pot, un Phoenix Dactylifera de 5 ans , dans les bouteilles d'eau , deux semis de Chamaerops Humilis, par habitude, on dit que le Jubaea Chilensis est un des plus lents, moi je trouve que Phoenix Dactylifera l'est encore plus!! Du moins à létat de plantule.

Comme beaucoups d'autres, j'utilise des bouteilles en plastique que je coupe très haut, je perfore le dessous pour le drainage, parce que les jeunes palmiers ont besoin d'un enracinement profond, mais peu de largeur, ca permet un rangement facile, bon marché,  et aussi très important, on peut voir l'évolution de l'enracinement, mais il y a quand même un défaut!!!

 Ce plastique transparent placé en plein soleil peut causer des brulures aux racines, heureusement je n'ai encore rien remarqué d'anormal. 

 

Ces quatres specimens de Phoenix Canariensis x Sylvestris sont issus de graines qui m'ont été offertes par Manu de Collogne, un grand merci encore, si tu vois ce que sont devenues tes graines :-) .

Je suis toujours étonné de voir a quelle vitesse ils se développent , elles sont encore dans leur bouteille d'origine, cependant après tassement le moment était venu de les rempoter, j'ai donc fais dépasser le collet su terreau et les ai relevées considérablement ca leur fait un belle nouvelle réserve de terreau que ces plantent aprécieront pour encore pas mal de temps.

 

Et voici les Jubaea Chilensis , issus de graines envoyées par J-P Pinguet et Denis Ouin , ils se sont particulièrement bien développé dans un premier temps dans du sable de rivière a l'état pur, et de rares engrais liquides, peut etre une bonne solution pour contourner les maladies fongiques, car moins riche et moins sujet a la moisissure que le terreau (voir la mortalité des jeunes Jubaeas http://jp.pinguet.free.fr/html/099.htm et http://jp.pinguet.free.fr/html/054.htm)

 

Un Washingtonia Robusta acheté ce printemps 2004, c'est une belle plante pour la belle saison, mais il n'aura jamais sa place à l'extérieur, il fait partie de ceux qui que l'on achète par coup de coeur. Il porte mal son nom, il est moins résistant au froid , a l'humidité et aux maladies que Washingtonia Filifera.

 

Un Washingtonia Filifera qui a déjà passé un hiver, il a été défolié, mais il parrait quand meme bien s'en remettre, étant donné son jeune age, je crois que mon systeme électrique y est pour quelque chose :-D.

Au sol, on voit des ecorces de feves de cacao, ca sent très bon après une pluie, sa décomposition est lente, et parrait etre un inhibiteur vraiment éfficace contre les mauvaises herbes, ce n'est pas très chere et d'un bel effet. Les écorces de pin donnent une certaine acidité au sol je pense.

 

Le Chamaerops Humilis lui se porte a merveille, et n'a mis qu'un an a s'adapter, maintenant il est comme un poisson dans l'eau, meme si il déteste l'humidité, et le froid sous -12C , il ne supporte que très mal le chauffage des guirlandes de noel, son feuillage a tendance a se déshydrater trop vite, alors tant que possible, je le recouvre entièrement d'une épaisse couche de foin, et je laisse une aération coté sud pour éviter la pourriture du cœur qui est décidément courante avec les palmiers méditéranéens et arides