Make your own free website on Tripod.com
Les Trachycarpus.


     Le genre Trachycarpus comporte neuf espèces connues à ce jour dont deux découvertes récemment, ils sont pour la plupart natif de régions de haute altitude de l'Himalaya .
Ils ont tous des aptitudes à supporter des froids plus ou moins prononcés, ils sont également bien résistants à l'humidité.
Les Trachycarpus sont des palmiers aux feuilles palmées.
Quatre d'entre eux sont décrits ici comme étant intéressants pour notre climat.




Trachycarpus fortunei (moulin de Chine).

Description générale:
 
    Le Trachycarpus fortunei souvent encore à tort surnommé Chamaerops excelsa bien qu'il ne fasse pas partie de ce genre monospécifique, il est la vedette de tous les pays où le climat n'est pas très favorable pour accueillir d'autres palmiers.
Il est certainement le palmier d'extérieur le plus vendu en Belgique et le moins cher car il pousse rapidement et est facile de culture.
Son aptitude hivernale dans nos régions est excellente puisqu'il supporte très bien l'humidité hivernale, et les premières engelures foliaires apparaissent environ vers -15°C la lance peut se détacher vers -18°C le miens à survécu à -21°C sans protection pendant plusieurs heures.
Il ne comporte pas d'aiguilles, les palmes détestent les vents violents qui les abiment rapidement.

Fleurs et fruits:

    Trachycarpus fortunei est un palmier dioïque qui porte des inflorescences jaunes pendantes suivies d'une multitude de fruits non comestibles noirs violacés dont le volume est presque entièrement occupé par la graine en forme de haricot courbé.
Ses graines germent facilement à température ambiante après environ deux mois.

Morphologie:

    Son stipe est couvert de fibres et de restes de bases foliaires, il peut atteindre dix à douze mètres de hauteur.
Ce palmier peut produire de cinq à vingt grandes feuilles palmées aux pétioles longs et inermes selon son age et ses conditions de culture.
Le feuillage séché persiste sur la plante tant qu'il n'est pas coupé formant un jupon.

Culture:
  
   Planter en tous sol mais si la terre est argileuse prévoir quand même de drainer en mélangeant à du sable de rivière, prévoir d'engraisser régulièrement durant l'été.
Durant les étés secs il est nécessaire d'arroser régulièrement pour éviter un ralentissement.
Les hivers humides ne sont pas un problème pour lui, mais si la neige dégèle sur les palmes il est préférable de l'enlever pour éviter du verglas qui occasionnerait des brulures.
Il peut supporter des température de -18°C

Danger:

Plante inoffensive.

Commentaire:

   C'est par ce palmier qu'il faut commencer si vous débutez et ne voulez pas avoir à trop vous en occuper.
Protéger les racines par un paillage au pied durant l'hiver, si les températures menacent de descendre sous -15°C , en dehors de toute période de gel  regrouper le feuillage vers le haut et l'attacher sans forcer pour ne pas rompre les pétioles et entourer d'un voile d'hivernage.


zone USDA (7-10)


Trachycarpus fortunei agé
Trachycarpus fortunei jeune
Expérience de culture:

  Mon premier Trachycarpus fortunei, celui en photo de droite:
Les deux hivers (99-00) et (00-01) les conditions de températures ont permis un bon maintien de la plante sans aucune protection du feuillage, il a produit six palmes parfaites l'été 2001.
Janvier 2003 il est mort, probablement des chats ont défait le paillage au sol et les racines ont gelé.

   Mon second sur la photo de gauche:
Il à été mis en terre l'automne 2004 il s'est bien développé, tous les hivers ont étés doux, c'est à dire une température minimale de -12°C jusqu'à l'hiver 2008-2009 qui à été particulièrement dur pour les plantes avec deux semaines de gel continu et une pointe à -21°C le 7 janvier 2009.
Pour la première fois il est défolié complètement mais, il est reparti doucement l'été 2009 sans vraiment donner de palmes complètes.

à suivre ...




Trachycarpus wagnerianus (palmier du Japon)

 Description générale:

   Trachycarpus wagnerianus est d'apparence très similaire à Trachycarpus fortunei si bien que les taxonomistes ne sont pas d'accord sur le fait qu'il soit réellement une espèce à part entière et le considère comme une variété de Trachycarpus fortunei, il est inconnu à l'état sauvage et principalement rencontré au Japon dans la région de Kyôto.

   Il se distingue de Trachycarpus fortunei par des pétioles courts et des palmes de moindre dimension, il est aussi beaucoup plus lent de croissance avec un stipe plus court également.

Fleurs et fruits:

    Trachycarpus wagnerianus est un palmier dioïque qui porte des inflorescences jaunes  pendantes suivies d'une multitude de fruits non comestibles noirs violacés dont le volume est presque entièrement occupé par la graine en forme de haricot courbé.
Ses graines germent facilement à température ambiante après environ deux mois.

Morphologie:

    Son stipe est couvert de fibres et de restes de bases foliaires, il peut atteindre lentement six mètres de hauteur.
Ce palmier peut produire de cinq à seize feuilles palmées de taille moyenne aux pétioles courts et inermes selon son age et ses conditions de culture.
Le feuillage séché persiste sur la plante tant qu'il n'est pas coupé formant un jupon.

Culture:
  
   Planter en tout sol mais si la terre est argileuse prévoir quand même de drainer en mélangeant à du sable de rivière, prévoir d'engraisser régulièrement durant l'été.
Durant les étés secs il est nécessaire d'arroser régulièrement pour éviter un ralentissement.
Les hivers humides ne sont pas un problème pour lui, mais si la neige dégèle sur les palmes il est préférable de l'enlever pour éviter du verglas qui occasionnerait des brulures.
Il peut supporter des température de -18°C
Il pousse bien plus lentement que Trachycarpus fortunei tout spécialement dans son jeune âge.

Danger:

   Plante inoffensive.

Commentaire:

   Un palmier très facile avec peu d'entretien et idéal pour les petits jardins de ville car son encombrement est très restreint.
Protéger les racines par un paillage au pied durant l'hiver, si les températures menacent de descendre sous -15°C , en dehors de toute période de gel  regrouper le feuillage vers le haut et l'attacher sans forcer pour ne pas rompre les pétioles et entourer d'un voile d'hivernage.

zone USDA (7-10)

Trachycarpus wagnerianus



Trachycarpus nanus.

Description générale:

   Le plus petit des Trachycarpus, puisque c'est un palmier nain souvent acaule dont le stipe est plutôt fin et rampant, il forme un court stipe dressé en vieillissant.
Il devient rare dans son milieu d'origine à 2000 mètres d'altitude dans les montagne du Yunan en Chine, il s'agit donc d'une espèce menacée que la culture sauvera peut-être.
Trachycarpus nanus supporte bien l'humidité et une fois adulte le froid jusqu'à -14°C.


Fleurs et fruits:

    Trachycarpus nanus est un palmier dioïque qui porte des inflorescences jaunes  dressées contrairement aux autres Trachycarpus suivies d'une multitude de fruits non comestibles noirs violacés dont le volume est presque entièrement occupé par la graine en forme de haricot courbé.
Ses graines germent facilement à température ambiante après environ deux mois.

Morphologie:

    Son stipe est couvert de fibres et de restes de bases foliaire, rampant jusqu'à un age avancé ou il commence à se redresser timidement.
Ce palmier peut produire de cinq à seize feuilles palmées de  petite taille aux pétioles courts et inermes selon son age et ses conditions de culture.
Le feuillage séché persiste sur la plante tant qu'il n'est pas coupé formant un jupon.

Culture:
  
   Planter en tout sol mais sauf en terre argileuse prévoir quand même de drainer en mélangeant à du sable de rivière, engraisser régulièrement durant l'été.
Durant les étés secs il est nécessaire d'arroser régulièrement pour éviter un ralentissement.
Les hivers humides ne sont pas un problème pour lui, mais si la neige dégèle sur les palmes il est préférable de l'enlever pour éviter du verglas qui occasionnerait des brulures.
Il peut supporter des température de -14°C
Il pousse très lentement tout spécialement dans son jeune âge.

Danger:

   Plante inoffensive.

Commentaire:

   Un palmier très adapté au petits jardin de ville car il ne grandit pas, aussi ne plantez pas de plantes à grand développement devant lui, il deviendrait insignifiant.
Protéger les racines par un paillage au pied durant l'hiver, si les températures menacent de descendre sous -10°C , en dehors de toute période de gel  regrouper le feuillage vers le haut et l'attacher sans forcer pour ne pas rompre les pétioles et entourer d'un voile d'hivernage.

zone USDA 8-10

Trachycarpus nanus



Trachycarpus geminisectus.

Description générale:

   Ce palmier est originaire des hautes montagnes du nord du Vietnam qui fait frontière avec le sud de la chine, on en trouve un bon nombre à Sapa qui est une des villes les plus élevées du Vietnam ou il à été recensé récemment.
Bien qu'il y gèle peu ce palmier est assez résistant au froid, à cet endroit perché dans les nuages, les brumes sont quasi quotidiennes le matin.
Je n'ai donc pas eu l'occasion de prendre des photos correctes.

Je les ai vu côtoyer de nombreux bananiers à l'état sauvage.
Il est encore rare en culture, des plantules et des graines sont disponibles.

Fleurs et fruits:

   Trachycarpus geminisectus est un palmier dioïque qui porte des inflorescences jaunes  pendantes  suivies d'une multitude de fruits non comestibles noirs violacés dont le volume est presque entièrement occupé par la graine en forme de haricot courbé.
Ses graines germent facilement à température ambiante après environ deux mois.

Morphologie:

    Son stipe court est couvert de fibres et de restes de bases foliaires.
Ce palmier peut produire de trois à dix feuilles palmées de grande taille  profondément découpées au revers glauque, les folioles sont réunies par deux aux pétioles très longs, fins et inermes selon son age et ses conditions de culture.
Le feuillage séché persiste sur la plante tant qu'il n'est pas coupé formant un jupon.

Culture:
  
   Planter en sol drainant en mélangeant à du sable de rivière et des pierre de lave, engraisser régulièrement durant l'été.
Durant les étés secs il est nécessaire d'arroser régulièrement pour éviter un ralentissement.
Les hivers humides sont sans problème pour lui, mais si la neige dégèle sur les palmes il est préférable de l'enlever pour éviter du verglas qui occasionnerait des brulures.
Il peut supporter des température de -12°C en l'état actuel des connaissances, car ce palmiers est encore de culture récente.
Il pousse très lentement tout spécialement dans son jeune âge.

Danger:

Palmier inoffensif.

Commentaire:

   Un palmier très adapté au petits jardins de ville car il  grandit peu.
Protéger les racines par un paillage au pied durant l'hiver, en dehors de toute période de gel  regrouper le feuillage vers le haut et l'attacher sans forcer pour ne pas rompre les pétioles et entourer d'un voile d'hivernage.

zone USDA 8-10