Make your own free website on Tripod.com
Menu Voiture



La restauration de carrosserie.


Une fois que vous aurez trouvé la voiture qui vous plait, généralement, la carrosserie sera abimée si elle est déjà ancienne, alors vous envisagerez plusieurs solutions:
-Confier la réparation à un carrossier professionnel: dans ce cas il faudra vous assurer de plusieurs choses importantes pour votre voiture et vos finances, je veux dire par la que tous ne sont pas honnête ni compétants, mais je reconnait que certains d'entre eux travaillent de façon admirable. Que faut il faire ? Visiter un grand nombre de carrosier pour en comparer les prix, et surtout n'hésitez pas à vous introduire dans l'atelier pour contrôler la qualité du travail, en effet certain d'entre eux se contente de tout masquer et peindre la voiture sur pied sans rien démonter, d'autre démontent mais pas complètement, je veux dire par la que si une tache de rouille se dévellope dans la jointure d'une aile ou d'une calandre, elle se répendra rapidement sous la nouvelle peinture tel un cancer. Si on vous empêche l'accès à l'atelier , allez voir ailleur, n'insistez pas, c'est qu'il y a quelque chose à cacher.
-Réaliser le travail vous même: Le dicton disant " jamais mieux servi que par soi-même " s'applique particulièrement aux véhicules anciens, car aucun professionel ne sera aussi méticuleux que vous en la matière. Maintenant, si vous êtes décidé a faire l'entièreté du travail ou une grande partie, je dois vous mettre en garde, il s'agit d'un travail énorme, et qui nécessite tout de même du matériel, il fautra TOUT démonter, les ailes, chromes , les portes, pare chocs, coquille, sigle, .... rien ne doit donc être oublié sous peine d'avoir fait un travail aussi couteux qu'inutile. Chaque mastiquage de pliure de tole doit être enlevé (voir figure) et être refaite après peinture elles jouent un grand rôle, chaque boulon peut cacher de la rouille, mais après un bon entrainement avant entrée en matière vous devriez pouvoir être content de vous. Le travail le plus délicat est la peinture surtout quand elle est métalisée, la peinture donnera tout l'aspect a votre travail.


Examen préliminaire.
Pour commencer vous allez examiner en détail tout ce qu'il y aura à faire sur votre carrosserie, vous allez donc faire tout le tour de la carrosserie à la recherche de tout les coups, et taches de rouille, il n'est pas inutile de les repairer avec un marqueur, j'entend par la que vous aurez démonter tout les ornements de la carrosserie, qui cachent bien souvent le plus gros du travail. L'idéal quand c'est possible est de démonter les vitres aussi, mais c'est parfois une tâche compliquée pour les modèles collés. Les trous de grandes taille peuvent faire peur au premier abord mais se traitent facilement par soudure d'une tole neuve, nous verrons ca plus loin en détail.

Coups et renfoncements.
La majorité des petits coups que vous découvrirez seront sans gravité, et pouront être mastiqués sans grand mal, mais si vous avez affaire à un renfoncement plus frofond, il faudra dans la mesure du possible avoir accès à l'autre face de la tole, si ceci est possible vous aurez l'occasion d'utiliser un TAS de carrossier, pour ceux qui ne connaissent pas , un TAS est une forme d'acier massive existant dans divers gabarit, permettant de suivre la forme d'origine de la tole, vous l'utiliserez en frappant de petits coups a l'arrière du renfoncement pour le faire sortir, tandis que de l'autre main, vous retenez la tole de l'autre coté pour éviter qu'elle ne se déforme de trop, et n'oubliez pas qu'un renfoncement est facile à combler de pâte tandis qu'une boursouflure doit être enfoncée avant d'être patée, c'est pour cela qu'il faut être prudent lors de la mise en forme et agir par petit coups. une fois cette étape réalisée, vous obtenez souvent un galbe approchant, à ce moment vous devez poncer l'intérieur du coups et ses abords jusqu'a la tole parce que le métal à travaillé et que de l'oxydation s'y est surement installée, vous badigeonerez donc la surface nue avec un phosphatant aussi appelé 'stop rouille' du genre TANIK RUST, ce produit transformera l'oxydation par réaction chimique, le métal noirci, et après environ 3 heures la surface est prête à être recouverte d'un surfacer, il vous reste maintenant un creux sain qu'il faut combler avec une pâte de fibre de verre. Lisez la notice de cette pâte pour le dôsage du catalyseurs.
Après ca il faudra poncer méticuleusement , la pâte une fois sèche, toute irrégularité oublier et invisible ressortira une fois peinte, c'est pourquoi je recommande d'appliquer une couche de noir , en poncant les creux, le noir y restera révelant le présence.
Si l'autre face est totalement inaccesible il faut employer les grand moyens, ce n'est pas bien compliqué, il suffit de forer quelques petits trous dans le renfoncement et d'y visser une vis sur laquelle vous allez tirer fortement jusqu'a ce qu'il reprenne une position acceptable.

Taches de rouilles.
Commencez par poncer la tache avec un papier de verre ou une ponceuse, appliquez ensuite le stop rouille TANIK RUST par exemple, après trois heures la tole noircie par la réaction chimique terminée du phosphatant est saine.
C'est maintenant le moment de déterminer la suite du traitement, si de petits trous et un relief important dérangent la tole, il faut appliquer à nouveau une pâte de fibre de verre, maintenant si une légère porosité sans profondeur et d'une petite taille subsiste, l'application de PUTTY peut suffire, PUTTY est un mastic de finition, pour petites porosités et griffes laissées après poncage , ne doit en aucun cas servir de pâte de rebouchage.

Les trous.
Les trous sont toujours les dégats les plus importants et qui donnent le plus de travail, il peuvent être réparés dans certains cas à l'aide de toile de verre, mais seulement dans la condition où la taille reste modérée, et uniquement sur des parties de la voiture qui n'éxercent aucun effort, il est donc exclu de boucher un trou sur une tourelle d'amortisseur, sur le plancher ou les longerons, autrement que par la soudure d'une tole neuve de la même epaisseur.
La fibre de verre.
La fibre de verre est un moyen rapide de boucher des trous de petite et moyenne taille, pour ce faire, il est facile de trouver dans le commerce des toiles de fibre de verre tissées, ainsi qu'un pot de résine synthétique livré avec un catalyseur.
Vous commencerez donc à découper le bord du trou à la cisaille à méteaux pour qu'il soit exempt de dentelages pourris, aplanir ensuite avec un disque approprié sur une meuleuse, le poncer et traiter comme décrits plus haut (voir taches de rouille), apposer une feuille de journal sur le trou et découper la pour qu'elle dépasse de 2 cm du bord du trou, et server vous en comme gabarit pour découper votre toile de verre à la forme voulue, dans un récipient plat et large verser la quantité nécessaire de résine synthétique et mélanger y la quantité de catalyseur mantionnée dans le mode d'emploi. Maintenant il ne reste plus qu'a remuer la toile plusieurs fois dans la résine pour qu'elle en soit complètement trempée, et l'appliquer rapidement et soigneusement sur le trou en la tendant parfaitement, vous ne disposez que de quelques minutes avant qu'elle ne durcisse. Passer un coup de meuleuse après durcisement complet pour atténuer les bords. Il ne vous reste plus qu'à terminer la nivellation restante comme décrit précédemment (voir coups et fossettes)
La soudure.
La méthode la plus sûre offrant une solidité à toutes épreuves, devrait être utilisée normalement dans tous les cas de trous moyens où importants, l'inconvénient est qu'il faut posséder un poste à souder semi automatique, qui est pour le petit bricoleur assez couteux, sauf si vous tomber sur une bonne occasion, comme moi. La soudure semi-automatique est le meilleur moyen de travailler sur des tole de petite épaisseur, c'est en fait une soudure a l'arc ui s'effectue à l'aide d'un fil qui sort plus ou moins vite d'une lance réglable en fonction des besoins du soudeur, un gaz viens asurez une continuiter de l'arc électrique tout en améliorant la dispersion du métal en fusion. Beaucoup de gens préfère l'utilisation de la semi pour sa simlicité, alors que moi je la trouve plutot plus compliquée à utiliser que le poste à souder classique. Vous aurez tout de même besoin d'entrainement avant de réaliser une soudure propre et nette sans trouer la tole. Prenez garde durant le soudage au parties du véhicule déjà peintes, aux vitres, et au revêtement intérieur, les risque d'incendie du au retombées sont importants, la plus grande prudence est exigées, le tablier de cuir est utile, gardez un extincteur à portée de main.

Le poncage.
Il bien plus compliqué qu'on ne le crois de poncer de façon à ne laisser aucun relief, le mieux à faire serait de commencer sur des toles présentant des taches de rouilles sans gravité de poncer avec du papier de verre (N°180) qui est un grain déjà assez gros, il s'agit au début de dégrossir le travail, après viendra le travail de finition.
Sur la figure de gauche vous voyez une tole dont la peinture d'origine présente une taille de rouille superficielle qui a été mal poncée, cela veut dire dont les bords de peinture ont été mal adoucis, en y passant le doigt on peut le sentir. Pour mieux comprendre observez le premier croquis de la figure du bas, vous voyez la l'ancienne couche de peinture(rouge) et le surfacer(beige).
Alors comment faire ? C'est simple, continuer à poncer jusqu'à ce que vous obteniez un résultat similaire à la figure de droite. Voyez ce que cela donne sur la figure du bas deuxième croquis, un bord paraitement adouci et on ne peut plus le sentire au touché. Pour adoucir un bord il faut poncer perpendiculairement à ce bord, et non dans son sens, c'est pourquoi vous terminerez le poncage de cette tache perpendiculairement au dernier bord mal atténuer. Vous ferez de même ausi pour les taches minuscules, qui ont le même effet.
Vous continuez par exemple avec du 600 pour la finition et du 1200 si la dernière couche de surfacer à été appliquée avant peinture.

La peinture
Assurez vous qu'aucun détail ne manque avant d'ataquer la peinture, sachez que ni le surfacer, ni la peinture ne cacherons les défauts minimes, griffes, pores , bord franc d'anciennes peinture , au contraire, ce qui se voit mal à l'état non peint sera révelé par la peinture, il faut donc adoucir chaque griffes, pour qu'elle n'aie plus aucun relief perceptible. Vous commancez par poncer à l'aide d'un bloc de caoutchouc toute la surface avec du papiers de verre 240, pui progressivement terminer avec du 1000 ou 1200, pour que tout soit parfaitement lisse. appliquez trois couches de surfacer sur la tole puis recommencez le poncage de la même façon. Le résultat final dépendra du soin que vous y aurez apporté. Pour peindre , vous aurez bien sur besoin d'un compresseur avec une cuve de 25L minimum équipé d'un récupérateur d'humidité, d'un pistolet réglable, d'un local aéré et propre bien éclairé.
Préparation du matériel.
Tout d'abord il faut préparer votre local de façon à ce qu'il soit très propre, la poussière qui vole viendra se déposer sur votre peinture.
Si vous ne disposez pas d'un local suffisament propre, il faudra l'asperger d'eau auparavant à l'aide d'un pulvérisateur de jardinage ou autre pour coller la poussière, et étendre une bâche propre au dessus du lieu de travail. Les solvants contenus dans la peinture sont très nocifs, si vous ne disposez pas d'un masque à gaz approprié , utilisez un foulard doublé et humide, évitez de repirer trop fréquement et l'idéal est de prendre l'air régulièrement pour reprendre votre souffle.
Vous pourriez payer cher tous risques pris envers votre santé, pensez y.
Il est préférable de placer la pièce à peindre à la verticale suspendue contre un mur, si vous peignez sur la voiture, il faut savoir, qu'il faut protéger beaucoup plus que les surfaces immédiates, c'est a dire que des retombées 2 mètres plus loin peuvent ternir les vitres et surfaces n'étant pas à peindre. Un courant d'air entre les deux extrémités du local est utile pour une bonne circulation des gaz.
Après avoir raccordé votre pistolet au compresseur, il faut régler les 2 molettes s'y trouvant l'une contrôle la largeur du faisceau, l'autre détermine la pression du jet.
Il est assez difficile d'expliquez la marche à suivre pour procéder aux réglages sur ce site, disons que vous réglez la puisance du jet, passez la main devant le faisceau, tout en soufflant de l'air (pistolet vide) avancez et reculez la pour resentir une limite d'action flagrante à environ 25-30cm , à cette distance passez la main sur le coté du jet pour le régler à une largeur de 20-25 cm, faites quelques essai avant de peindre véritablement.
Si vous n'y connaissez rien , le mieux serait qu'un amis vous montre la procédure.
Le surfacer.
Le primer ou surfacer est un genre de peinture, qui sert de protection, de couche de fixation et à niveler la surface, généralement gris ou beige, on peut en appliquer plusieurs couches successives, mais n'oubliez pas qu'il ne masquera aucun défaut, si il s'agit d'un matériaux composite ou plastique il faudra tout d'abord appliquer un ATTACHEUR , c'est une couche de préparation qui permet au surfacer d'adhérer plus facilement aux matériaux, si vous ne comptez pas peindre immédiatement, ne pas laisser la tole traitée uniquement recouverte de surfacer, ou très vite la rouille refera surface, car il n'est pas prévu pour empécher l'oxydation à lui seul. Le surfacer peut être utile aussi en cours de poncage pour réveler les défauts même minimes.
Technique de peinture.
Dans la règle générale il faudra respecter les instructions des produits utilisés selon les marques, si il s'agit de peinture acrylique , vous devrez y mélanger du durcisseur et un diluant, même chose pour le surfacer, les quantité sont très importantes, si la peinture est trop fluide ou trop épaisse, il sera impossible d'obtenir une peinture correcte.
Tacher de peindre plusieurs éléments en même temps pour la raison simple qu'il y a toujours un fond à jeter dans le pistolet, donc a chaque fois ca peut devenir un montant apréciable, donc au lieu de trois fond vous n'en jeterai qu'un, au prix ou se vend le litre de peinture, il vaut mieux être intelligent.
commencez à pistoler horizontalement de gauche à droite et la fois suivante de droite à gauche, et ainsi de suite, pas verticalement pour une question de jeux de bras, vous déplacez le pistolet à une vitesse d' environ 20 CM à la seconde à une distance de 25 CM du panneau environ, après avoir réglé le pistolet (voir préparation) attendez une demi heure entre chaque couche tout en contrôlant une fois séché que des défaut n'apparaissent pas , Si vous déplacez trop lentement le pistolet des coulettes se formerons, dans ce cas il faut tout arrêter , laisser sécher plusieurs heures et poncer à nouveau. Inversément si vous le déplacez trop rapidement la couche sera terne et rugeuse, même chose, il faut poncer. Une fois toute vos couche terminée, si il s'agit d'une peinture normale vous devez avoir un brillant immédiat, il n'est pas nécessaire d'appliquer du vernis mais certain le font pour améliorer la vrillance.
Si la peinture est métalisée, asurez vous de la perfection de votre travail, utiliser un autre pistolet ou nettoyez le PARFAITEMENT avant de faire votre mélange et en appliquer minimum deux couches.
Mais il est dificile de vous apprendre a peindre de cette façon, et il serait préférable de demander à un amis qu'il vous montre la procédure.
ATTENTION la peinture métalisée est composée de paillettes, ces paillettes qui volent sont encore plus corrosives pour le système respiratoire, aussi n'oubliez pas de vous protéger. Ces paillette peuvent aussi créer de petites bouloche dans le pistolet s'il est mal nettoyé ou que la peinture commence à épaissir. Vous les retrouvriez sur votre peinture.

Nettoyage du pistolet.
Il faudra impérativement nettoyer le pistolet immédiatement après utilisation , si vous ne le faites pas , il y a de gros risques pour que les canalisations et embouts se bouchent , beaucoups de travail en perspective pour le décrasser dans ce cas .
Commencez par vider le contenu et le laisser égouter pendant plusieurs minutes pendant ce temps occupez vous de la poignée que vous commencez par secouer pour vider le contenu, puis essuyer avec un journal, videz un peu de diluant dans un bouchon de bouteille et tremper y l'orifice de la canule tout en étant raccordé au compresseur, actionnez plusieurs fois la gachette, vers un endroit neutre pour expulser le diluant lachez et laissez le diluant restant redescendre dans le bouchon, puis recommencez plusieurs fois, pour terminer retournez la poignée canule vers le haut et enfoncez la gachette à nouveau. Maintenant essuyer le révervoir en y tournant plusieurs fois une boule de journal à l'aide d'une pince, ensuite versez y un peu de diluant et recommencez jusqu'a ce qu'il soit propre. n'oubliez pas que ce sont des produits extrèmement poluant, ne le versez pas dans le potager.
Si vous avez trop attendu , pas de chance il faudra tout démonter et récurer .
sur la peinture durcie dans le réservoir, appliquer un peu de diluant pour la ramolir pendant un quart d'heure , puis gratter à l'aide d'un long tournevis.

Enduits de protections.
Une fois le tout bien terminé, il faut garantir la durabilité de votre travail, pour qu'avec le temps la carrosserie bouge peu, et pour cela il existe deux produits miracles, l'un est la cire pour corps creux, qui exerce son éfficacité pendant de longues années, celle ci s'applique sur toutes faces intérieure de toles ou de chassis, peu être injecté par exemple dans les longerons aussi, à l'aide un petit tuyaux prolongateur. Cette cire reste longtemps collante et même sèche continue a travailler. Ne pas hésiter à l'utiliser sous le capot, dans les portes, dans les ailes,... il laisse de grande coulées peu esthétiques souvent couvertes de poussières mais très protectrices.
Le deuxième est le successeur de dinitrol, ce produit est a base de bitume, et s'applique sous les gardes boues et le plancher, l'idéal serait d'en enduire le bas de caisse sur quelques centimètres bien que cela ne soit pas très beau, mais certain peuvent même être peint, c'est un genre de goudron qui garde une bonne élasticité, protège longtemps du sel, des acidités, des gravillons, de l'eau. Ces deux produits s'appliquent soit au pistolet ou à la bombe, cela n'a pas beaucoup d'importance, on peut d'ailleur l'appliquer aussi au pinceau pourquoi pas tant que la couche est sans défaut.
à moins que l'état de la carrosserie soit lamentable il est préférable de laisser ces couches d'origines et de les recouvrir une fois nettoyées de produits neufs, Si par contre la rouille s'est installée, il faudra intervenir, le bitume est souvent difficile à enlever.

Menu Voiture