Make your own free website on Tripod.com
Jubaea.


   Le genre Jubaea est monospécifique, il ne contient qu'une seule espèce  endémique du Chili qui est spécialement magnifique et dont on peut voir de beaux spécimens âgés dans la ville de Lorient en France.

Jubaea chilensis.(cocotier du Chili)

Description générale:

   Jubaea chilensis est surement l'un des palmiers les plus intéressants parce qu'il combine une bonne résistance au froid avec l'élégance de son feuillage penné très ressemblant aux magnifiques Phoenix canariensis.
Son nom de genre lui à été donné en l'honneur du roi Juba et note son origine endémique du Chili.
Il est l'unique représentant de son genre.
Il est vraiment remarquable par son imposant stipe lisse qui peut atteindre 120cm de diamètre, le plus gros dans la famille des palmiers.
Comme toute médaille à son revers, Jubaea chilensis se montre très sensible à l'humidité  tout au long de l'année.
Sa rusticité quand il est protégé de l'humidité hivernale est prouvée jusqu'à -15°C voir au delà.
Jubaea Chilensis est menacé dans son milieu naturel pour l'extraction d'une sève sucrée qui sert à la confection de vin de palme.

Fleurs et fruits:

   La floraison se fait par de grandes hampes florales émergents de longues bractées, les fleurs pourpres apparaissent en grand quantité donnant lieu à des fruits jaunes contenant une mini noix de coco qui justifie son surnom.
Les graines germent facilement parfois après un mois à 30°C, mais les plantules sont souvent touchées d'une mortalité prématurée, sans doute  due à une maladie cryptogamique encore mal connue.

Morphologie:

   Ce magnifique palmier est très lent de croissances à l'état juvénile mais s'accélère sensiblement à l'état adulte ou il commence à produire un stipe de belle taille qui après quelques années se débarrasse du feuillage ancien pour devenir lisse.
Le feuillage est particulièrement raide et luisant en grand nombre et assez ressemblant à celui de Phoenix canariensis mais en y regardant de plus près les folioles sont en L inversé au lieu du V ouvert vers le haut de P.canariensis .

Culture:

   Jubaea chilensis est un palmier de climat méditerranéen qui se plaira bien en butte sur une terre très drainée, de préférence très sablonneuse et riche.
Il faut absolument le protéger contre les pluies hivernales, il vous le rendra bien, il n'est pas facilement défolié (voir plantation d'un palmier d'extérieur).

Danger:

   Ce palmier est inoffensif.

Commentaire:

   On peut s'en procurer facilement dans les jardineries spécialisées en palmiers, mais est assez couteux vu sa lenteur de croissance ainsi que le taux de réussite des jeunes plantes.
Il reste sans aucun doute l'un des palmiers les plus interpelant dans notre région, on est encore peu habitué a y voir des palmiers pennés.


zone USDA 7-11

Jubaea chilensis Jubaea chilensis
Expérience personnelle:

   J'ai depuis le printemps 2007 un Jubaea Chilensis qui est planté en butte, le sol à été mélangé sur un mètre cube avec de la roche volcanique et du sable de rivière.
Il a passé le premier hiver à -12°C  de température minimale sans encombre protégé par une hutte, un voile d'hivernage et chauffé par une guirlande Duralight.
Le 7 janvier 2009 nous avons eu une température qui est descendue à -18C de température extérieure à son emplacement, après deux semaines de gel continu.
Seulement 30% du feuillage à été abimé et il à repris de plus belle sa croissance durant l'été.

A suivre ...